Skip to content

Pourquoi les syndicats veulent-ils tuer la Franchise en France ?

27 mai 2016

La Franchise a toujours dérangé. Parce qu’original, ce système a démontré que l’on pouvait discipliner des indépendants sous une même enseigne.

Déjà dans les années 1980, la direction générale de la concurrence de la CE avait déclaré le contrat de Franchise hors la loi, voir les articles La commission de la C.E.E veut-elle assassiner la franchise ? (Les Petites Affiches – 28 juin 1985) et Affaire Pronuptia : les franchiseurs respirent (Affiches parisiennes – Juin 1986).

Il a fallu attendre le fameux arrêt pronuptia de 1986 rendu par la cour de justice de Luxembourg pour voir reconnaitre la validité juridique du contrat de Franchise dans l‘UE.

Bruxelles s’étant soumise, elle promulgua alors les fameux règlements d’exemption que tout le monde connait aujourd’hui.

Chacun se bat pour son propre fond de commerce! L’intérêt général est devenu une expression un peu vague que chacun reprend à son compte pour servir ses propres intérêts.
Exemple :

La France est tenue en étau :
a) par un état fort (Gaullien !) dominé par les fonctionnaires eux-mêmes manipulés par les énarques…
b) par les syndicats dont la vocation initiale est de défendre les salariés

Mais imaginons qu’il n’y ait plus de salariés, il n’y aurait plus de syndicats, n’est ce pas ?
Malheureusement pour les syndicats, les nouvelles technologies engendrent plus d’entrepreneurs que de salariés. L’âge d’or des syndicats est donc derrière eux mais ils s’accrochent…

Alors vous comprendrez aisément la raison pour laquelle la CFDT, relayée par les députés socialistes « frondeurs », a rédigé cet article 29 bis de la Loi El Khomri, qui cherche à « récupérer » les Franchisés indépendants dans une « instance de dialogue » sociale, le redoutable Comité d’Entreprise. Il suffit d’additionner tous les salariés d’un même réseau pour dépasser le chiffre fatidique des 50 et voir ainsi appliquer le régime du Comité d’Entreprise. Mais pour suivre une certaine logique juridique ces députés « sans culottes » veulent voir étendre à un réseau de Franchise la personnalité morale, fondement du droit des sociétés !!!

La Franchise était la troisième voie du management moderne, prouvant ainsi qu’il était possible de créer une enseigne avec des indépendants (donc des entrepreneurs) encadrés par une discipline de réseau.
On comprend à présent le pourquoi de cette haine des syndicats vis a vis des réseaux de Franchise et assimilés (coopérative, etc.)

On comprend aussi du coup pourquoi l’URSSAF attaque aujourd’hui les chauffeurs indépendants « Uber » pour voir requalifier leur contrat en contrat de travail !

Ceux qui continuent à voter socialiste votent en réalité pour le financement de la CGT par eux-mêmes ! Laquelle aura in fine leur peau !

Si ce sujet vous intéresse inscrivez-vous vite au prochain atelier du CEDRE du 14 juin prochain (de 17hà 21h) au 1 rue de la Paix à Paris (Laboratoires Guinot-Mary Cohr).

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :