Skip to content

Un nouveau Président de la FFF

24 avril 2016

Un Franchiseur, un vrai, Monsieur Michel Bourel, Fondateur et Président de l’enseigne Cavavin, a été élu à la Présidence de la Fédération Française de la Franchise lors d’un Conseil d’Administration et d’une Assemblée Générale tenus le 13 avril 2016.

Il était temps que les adhérents arrêtent le « massacre » (Lire mon blog du 17 octobre 2010 : les dérives de la FFF).

En effet, depuis plus d’une décennie, quasiment tous les présidents élus n’étaient que des cadres d’entreprise. Aucun entrepreneur ! Ce qui explique cette vision « socialiste » de la Franchise. D’où le discours pro Franchisés avec les dérives actuelles conduisant vers la « Co-Franchise » ! (Lire mon blog du 8 décembre 2010 : l’ADN du CEDRE)

Peut être que le retour d’un « Entrepreneur Franchiseur » à la tête de la FFF va énergiser les forces libérales et néocapitalistes de la Franchise.

La Franchise, c’est d’abord une affaire « d’Entrepreneur-Franchiseur » successful. Les Franchisés sont des « suiveurs ». Ils suivront toujours un leader, un Franchiseur charismatique, qui leur permet de gagner de l’argent avec un bon produit et de bons services et le tout dans une ambiance conviviale faite de dialogues et d’échanges mutuels.

Mais pas d’Entrepreneurs -Franchiseurs, pas de Franchisés.

Il y aura toujours des Franchisés pour de bons Franchiseurs. Il ne faut jamais l’oublier !

On ne peut donc que se féliciter d’un possible changement politique de la FFF.

Maintenant attendons les signaux de ce retour vers la vraie Franchise car la délégation générale de la FFF est une vraie force d’inertie ( !?).

Lors de cette Assemblée Générale, une partie du Conseil d’Administration a été renouvelée, notamment au sein du Collège Franchisé. Un certain Eric Azan, Franchisé Quick et président de l’Association Franchisés quick, est en gros celui qui a contribué à l’échec de l’enseigne Quick et de sa prochaine disparition du marché ! Il n’a eu de cesse de vouloir rééquilibrer les rapports Franchiseur – Franchisé, et s’est fait au sein de la FFF « l’avocat » de la Co-Franchise. Avoir introduit un Collège Franchisé au sein du Conseil d’Administration d’une Fédération qui devrait essentiellement défendre les Franchiseurs est une aberration.

Mais le vers est dans le fruit à présent. Conséquence d’une vraie pensée de centre gauche, mais en faisant croire que c’est l’application d’une politique de centre droit, à la française quoi !! D’ailleurs tous ces gens de la Fédération vont tous voter aux présidentielles, Alain Juppé !

Bref, et concrètement, aucun Franchiseur ne souhaiterait avoir un Eric Azan dans son réseau ! Et pourtant il a le droit de cité au cœur même de la FFF.

Curieusement, l’argument de ceux qui prônent la Co-Franchise est la conséquence d’une idée à la mode « l’intelligence collective », idée inventée par les petits génies de la Silicon Valley en Californie ! Mais cette idée là est-elle transposable en France ? (Lire mon blog du 11 mars 2011 sur le dossier Quick: dommages collatéraux, lettre ouverte à un Franchiseur collectiviste : Quick)

Mais l’intelligence collective, ramenée à sa compréhension française et filtrée par cette culture marxisante des Français, a évolué vers le concept « collectiviste » !!!

Ce qui vous l’aurez compris ne veut pas dire la même chose !!! (Lire mon blog du 4 juin 2010 : l’international de la Franchise)

Enfin et en conclusion, un des problèmes de la FFF, c’est un peu comme la CGT en France. Ils sont puissants (financièrement) mais non représentatifs ! Il y a environ 1800 réseaux en France et les adhérents de la FFF ont toujours oscillé entre 100 et 150 adhérents depuis 30 ans.

Tout se passe politiquement comme si le jeune Franchiseur ou le petit réseau n’intéressait réellement pas la FFF, malgré les formations de l’académie de la Franchise de la FFF laissant espérer que cela suffit pour réussir en Franchise.

Toutefois pour lui prendre son argent, tout le monde est au rendez-vous. Au salon de la Franchise par ex, une vraie cash machine, tous les petits réseaux sont acceptés…. A condition de payer leur stand bien sur !

Et le code de déontologie de la FFF est lui allègrement oublié ! …

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. 9 mai 2016 15 h 50 min

    Bonne analyse !!

  2. 9 mai 2016 16 h 56 min

    Très bon article, olivier .. bienvenue au nouveau Président ( de la fff)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :