Skip to content

Le difficile démarrage d’une Franchise

24 mars 2016

Quand tout le package de Franchise est enfin terminé, le jeune Franchiseur est déjà « sur les rotules », parce que sur tous les fronts. La rédaction du Manuel Opératoire l’a achevé ! Il a sorti ses tripes, s’est remis en cause, a ouvert 3, 4 magasins pilotes !

Souvent j’aide le jeune Franchiseur de mon mieux grâce à mon coaching, il doit garder le moral…

Tout est dans le moral au début. Je le tiens à bout de bras. Bien sûr je lui ai fait son business plan de développement. Il connait ses chiffres ainsi que la valorisation de ses actifs, même incorporels, à terme. Il y a beaucoup d’argent à la clé.

C’est grâce à cela qu’il tient, c’est ce qui le motive, bien sûr et qui lui fait accepter toutes ses souffrances.

L’ambition se paie… c’est pour cela qu’il y a des Franchiseurs… et des Franchisés.

Il ne peut y avoir d’égalité entre eux !

L’inverse serait profondément injuste, pour le coup.

Pour moi le Franchiseur est un Seigneur, au sens moyenâgeux du terme. C’est pourquoi, volontairement et définitivement, j’emploie les termes un peu provocateurs certes, de Suzerain-Vassal !

Mais l’autre cap difficile à passer, c’est la signature des cinq premiers Franchisés.

Le jeune Franchiseur doit connaitre son Contrat de Franchise par cœur, et surtout le commenter avec le candidat Franchisé, avant de le lui remettre en main propre.

Un Contrat de Franchise exprime « un certain état d’esprit dans le business ». Les américains disent « a certain way of doing business ».

Si le Contrat de Franchise a été analysé avec le Candidat, quitte à perdre 5 heures (!!!), vous irez à la signature beaucoup plus rapidement.

Mais surtout la lecture de votre Contrat de Franchise vous permettra de vérifier si votre candidat correspond bien au profil du « bon » Franchisé.

Méfiez vous surtout pour les cinq premiers! Un candidat qui refuse la relation verticale Franchiseur (suzerain) et Franchisé (vassal), et qui cherche à négocier un « rééquilibrage » du contrat, sera toujours un « mauvais » Franchisé.

Attention, vous n’êtes pas associé avec votre Franchisé ! Vous êtes certes partenaire dans le « profit », mais c’est vous, jeune Franchiseur, qui avez pris tous les risques, sué, souffert, pour créer votre système, ouvrir vos pilotes, rédiger contrat, DIP, Bible, Brochure, Business plan de Développement, etc., etc.….

N’oubliez pas que le Franchisé est là pour appliquer vos procédures, qui ont fait leurs preuves et réussir grâce à « votre » Savoir Faire.

Si ce rapport de force n’est pas respecté, vous aurez travaillé pour rien !!!

Les « voleurs » de Savoir Faire sont légion aujourd’hui !!!

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :