Skip to content

« Entrepreneur ou entreprise ? »

23 septembre 2013

Ce mois de septembre 2013 sera marqué par l’étonnante victoire d’Angela Merkel : « une main de fer dans un gant de velours » ce qui la rendra plus sympathique que feu Mme Thatcher, n’est ce pas ?!
J’avais déjà évoqué ce phénomène dans un précédent blog (« Le retour des ariens » – Novembre 2011) …

Mais ce qui me frappe, et pour expliquer le succès économique allemand, comparé à l’échec français, c’est cette « expropriation » française du mot « entrepreneur ». Oui, on ne parle jamais de l’entrepreneur dans la presse économique française, ni dans le langage politique, on ne parle que « d’entreprise ».

L’avez-vous remarqué ? Comme si l’entreprise pouvait fonctionner sans entrepreneur, sans leader, sans créateur.

Cette vision marxisme de l’entreprise n’existe quasiment pas en Allemagne.

En Allemagne, l’entrepreneur n’est pas un incompris comme en France. On sait que c’est lui qui prend les « risques ». On a besoin de lui. C’est l’entrepreneur qui est à la source de toute chose.
Cette mystérieuse volonté haineuse, toute française, de chercher à banaliser l’entrepreneur, le désincarner en quelques sorte, le fusionner avec le mot entreprise, pour ne plus donner d’existence concrète qu’au mot « entreprise », entité neutre, ouverte ainsi à la « lutte des classes » représentée par les syndicats.

Il faut encourager le profit et lutter contre toute forme de vol d’état (spoliation de l’entrepreneur) comme par exemple par l’ISF, par une fiscalité démentielle sur les plus-values, les dividendes, sans quoi on ne fera jamais régresser le chômage en France.

Dans la franchise, le risque existe aussi mais il est plus nuancé, plus pervers !

L’entrepreneur franchiseur recrute des entrepreneurs franchisés. D’accord.

Mais ne parle t’on pas aussi de l’effet « réseau » ? Aujourd’hui, l’expression : réseau de franchise, inclue le franchiseur et tous les franchisés. On pourra donc très prochainement spolier, oublier le franchiseur entrepreneur, au profit de l’entité ( !?) « réseau ». Comme l’entreprise a gommé le qualificatif entrepreneur.

Bien sûr, dans une société gouvernée par le principe d’ « égalité », on déteste forcément le créateur, le franchiseur, l’inventeur, celui qui prend des risques… et on cherche par tous les moyens à le tirer vers le bas… comme dans l’Education Nationale, somme toute !!!

Advertisements
One Comment leave one →
  1. gonzalez permalink
    23 janvier 2014 0 h 26 min

    Vos commentaires sur un avocat « socialiste » sont affligeants. Decidement vous, les tenants du liberalisme cretin, vous serez toujours habités par votre complexe d’auto-proclamee supériorité. ..
    Quant à vos sarcasmes sur l’intelligence du president Hollande, n’oubliez pas que celui-ci a été préféré à N. Sarkozy par les francais …et pensez au face a face d’entre 2 tours tours où il a écrasé votre petit candidat….
    En tout etat de cause l’intelligencexde Hollande largement suffisante pour ecraser Sarkozy de Funes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :