Skip to content

L’ADN du CEDRE

8 décembre 2010

Le CEDRE va bientôt fêter ses 20 ans d’existence et d’activité.

Aujourd’hui le CEDRE se positionne clairement comme le seul organisme en France à ne défendre que les franchiseurs/entrepreneurs.
D’autres organisations, comme la Fédération Française de la Franchise (FFF), se consacrent à la défense de la franchise, notamment devant les pouvoirs publics.
Défendre « la franchise » a conduit d’ailleurs la FFF à défendre aussi les franchisés. Du coup, la FFF en voulant représenter la franchise dans son ensemble, a brouillé aussi son discours, et oublié par la même la constitution de sa propre existence.

Peut-on défendre simultanément franchiseurs et franchisés dans une même fédération?

Certainement pas ! Car il y aurait un conflit d’intérêt endémique.

Le CEDRE a choisi la défense exclusive des franchiseurs/entrepreneurs. Notre club voudrait éviter les dérives institutionnelles italiennes par exemple (voir blog juin 2010: l’international de la franchise )!

Le « world council de la franchise », instrumentalisé par l’IFA (USA)(international franchise association), a imposé la mixité franchiseurs / franchisés dans les fédérations et créé une ambiguïté « idéologique ». Mais au USA, nous sommes dans le pays du libéralisme et leur politique a toujours été claire : pro-franchiseur.

Mais en Europe continentale du Sud, cette ambiguïté s’est immédiatement transformée en lutte des classes !

L’Italie par exemple, va dans toutes les directions et la politique de leurs différentes fédérations concurrentes entre elles, est défavorable aux franchiseurs.

En France, derrière une apparente cohérence, la FFF conseille aux franchiseurs d’assouplir leur politique pour être quasiment pro-franchisé.
Le CEDRE veut ne défendre que les franchiseurs, et ses ateliers prouvent par leur thématique qu’il y a beaucoup de travail pour faire à nouveau entendre la voix des franchiseurs/entrepreneurs.
Le CEDRE accueille d’ailleurs aujourd’hui beaucoup de jeunes franchiseurs qui ont compris ou était leur intérêt capitalistique!
La FFF, elle, préfère prôner la « co-gestion » et / ou la co-franchise dans les réseaux, si vous préférez.

On comprend alors le danger et l’impérieuse nécessité de défendre un club de franchiseurs/entrepreneurs!

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :