Skip to content

La coopéfranchise

23 février 2010

La presse économique se fait l’écho de la progression rapide des coopératives.

Historiquement, on se rappelle que dans les années 80, l’essor exceptionnel – voire miraculeux – de la franchise en France s’était effectué au détriment des coopératives.

En 2010, peut-on affirmer la régression des franchises en France et la reconquête par les coopératives du commerce associé et/ou de détail ou indépendant ?
La presse franchise continue à pérorer que la franchise continue à progresser malgré la crise. Les commentaires enthousiastes sont en contradiction avec la réalité du terrain. Les franchiseurs se plaignent et leur développement est en berne ou presque. Les statistiques et autres enquêtes annuelles abordent ces études avec des questions biaisées ou orientées.
En 2010, il est clair que la franchise entre dans une crise très grave.
Constatons les faits :
1. les jurisprudences anti-franchiseurs  voir mon post : Qui veut la mort de la franchise ?
2. La FFF, qui prône la co-franchise, jette le trouble sur les fondamentaux de la vraie franchise (la franchise des entrepreneurs) pousse la franchise vers l’idéologie commerciale des coopératives.
3. Le Salon de la Franchise sera-t-il en crise en mars prochain ?

Allons-nous vers un retour des coopératives ?

Les coopératives se sont toujours présentées comme les championnes de «l’entreprise collective». Elles plaident pour le co-entreprenariat, idée moderne qui repose sur la réussite collective. Le mutualisme (avec ses relents marxistes et collectivistes) a la vie dure en France. La coopérative se relooke et se positionne comme un partenariat honnête. L’affilié coopérant est aussi celui qui décide en assemblée générale par son vote (un homme une voix !) ceux qui siègeront démocratiquement au conseil d’administration lequel élira son président. Les politiques commerciales sont décidées collectivement et s’éloignent du « despotisme » apparent de la franchise.
Les coopératives se développent dans les biotechnologies, centres d’appels, l’industrie et le BTP, le commerce équitable, les services à la personne, etc…

En continuant ainsi, la fédération des coopératives et la FFF devraient fusionnées et le tout serait joué ! Cela deviendrait la fédération française de la coopéfranchise (la FFC).

Mais alors qui va défendre la vraie franchise, celle des entrepreneurs… le CEDRE ???!!!

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :